Apprendre à faire ensemble, quand la recherche-action participative se met au service de l’innovation sociale

Maillages accompagne les organisations à fonctionner de façon plus concertée en interne. Son approche consiste non pas à conseiller les organisations sur ce qu’elles devraient mettre en place pour atteindre ces objectifs, mais plutôt à les accompagner à formaliser leur façon singulière de les atteindre.

Pour ce faire, elle met en place des démarches de recherche-action participative, c’est-à-dire :

  • recherche : nous définissons un objet de recherche et utilisons des méthodes issues de la recherche de connaissance pour avencer dans la réflexion
  • action : nous observons et souhaitons transformer nos pratiques, notre action, individuelle et collective
  • participative : nous menons cette réflexion collectivement, de préférence avec l’ensemble des personnes concernées.


Les pédagogies mises en œuvre sont actives et participatives, c’est-à-dire qu’elles impliquent les participant.e.s.
D’ailleurs, il est plus juste de parler ici de contributeur.rice.s car chacun.e contribuent avec ses compétences, ses aptitudes et ses questionnements à faire advenir les réponses que le groupe se pose.

Un des principes de la recherche-action participative est la démarche apprenante, c’est-à-dire la capacité des acteur.rice.s réuni.e.s d’accepter de ne pas savoir, individuellement et parfois collectivement, et donc d’apprendre ensemble. Et l’une des premières chose qu’ils.elles apprennent ensemble, c’est à apprendre ensemble concrètement :

  • Quelles sont les modalités privilégiées d’apprentissage de chacun.e ?
  • Quelles sont les envies et les motivations individuelles et collectives ?
  • Quelles sont les complémentarités de savoirs, de savoir-faire ?
Crédits Delphine Lethu, l’Oeil à la page

En se posant ce genre de questions, il est possible de définir les bases d’un fonctionnement basé sur l’apprentissage permanent en équipe.

Dans un contexte global de changements et de remises en questions des modèles hérités du 20e siècle, apprendre à apprendre ensemble est la base de nouvelles pratiques adaptées aux enjeux actuels et aux personnes qui oeuvrent quotidiennement pour y répondre.